En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 

Conseils Municipaux

Retrouvez ici nos interventions au Conseil Municipal, les documents et notre analyse des séances

Calendrier

Adhérez au Rassemblemen Citoyen

Propulsé par HelloAsso

Rejoindre le Rassemblement Citoyen pour Saint-Priest

liste2020.jpg

Le Rassemblement Citoyen a présenté une liste composée à plus de 2/3 de citoyens sans engagement partisan lors des élections Municipales 2020

Vous souhaitez rejoindre notre mouvement de la Gauche Citoyenne à Saint-Priest?

Les adhésions 2021 sont ouvertes! pour adhérer c'est simple, suivez ce lien:

Cliquez ici pour accéder au formulaire d'adhésion en ligne

Vous souhaitez apporter votre contribution, participer à la vie citoyenne auprès de nos deux élus, vous investir pour une gauche citoyenne à Saint -Priest?

Ensemble, donnons du sens à l'avenir !

Contactez-nous pour rejoindre ou découvrir le Rassemblement Citoyen

Nouvelles

8 Mars la Journée Internationale des Droits de la Femme

N’oublions pas :

La « Journée internationale des femmes » (aujourd’hui « Journée Internationale des droits de la femme ») décidée en 1910 lors de Conférence Internationale des femmes socialistes est d’abord un mouvement révolutionnaire pour l’accès au vote des femmes. La première journée a lieu le 19 mars 1911, il y a 110 ans cette année. Déjà, depuis plusieurs années, des mouvements s’organisaient dans divers pays.

Les militantes féministes sont régulièrement réprimées comme c’est encore le cas aujourd’hui en Russie, à Paris (7 mars 2020), en Egypte, au Kirghizstan, au Mexique, etc.

Ces répressions sont autant d’empêchements à l’éradication du harcèlement, des agressions, des violences conjugales ou non, des viols, des progressions professionnelles ralenties, des salaires inégaux ; tous actes qui témoignent de la volonté de domination des uns (les hommes le plus souvent) sur les autres (les femmes le plus souvent), et surtout de la peur des uns de voir l’autre accéder au même… au même quoi d’ailleurs ?
Tout simplement, la peur des hommes d’avoir à se considérer autrement, la peur d’avoir à changer, à repenser et à reconstruire le monde dans un partage absolu avec les femmes. En réalité, il ne s’agit pas de peur, souvent, mais d’un manque de courage (tout réinventer !), ou bien d’un manque de réflexion (comment tout réinventer ?!), ou bien encore d’une simple paresse (tant que ça passe encore un peu…). En tout cas un aveu de faiblesse. Car c’est face à leur faiblesse sur ce sujet que le féminisme oblige les hommes à se positionner ; et c’est une belle opportunité qui leur est offerte d’éprouver leur force.

Cette faiblesse fait long feu à cause d’une éducation trop fréquemment incomplète, de la préférence instituée et parfois inconsciente du silence à la parole, d’une société qui peine à soutenir ses victimes, même si des avancées sont à relever.

Alors, c’est quoi le 8 mars ?

Le 8 mars est un jour de mobilisation de tous les citoyens et de toutes les citoyennes pour l’égalité des droits entre femmes et hommes. Le plus grand nombre de signaux démontrant la volonté du peuple d’accéder à une réelle égalité doit être adressé au monde…et suivi d’effets par des décisions politiques, des actes de justice, des programmes pédagogiques.

Le 8 mars n’est pas la « fête des femmes » comme essaye de le faire croire la sphère économique pour en faire un business supplémentaire calqué sur la Saint-Valentin !

La Journée Internationale des droits de la femme est une journée profondément politique de revendication féministe. Point !

Et n’oublions pas que ce sont les militantes de gauche qui ont inauguré cette manifestation.

Et aujourd’hui ?

Rien n’est acquis ! Il y a des avancées, incontestablement, depuis 10 ans, mais nous ne devons pas, femmes et hommes, faillir en vigilance sur cette question.

Le poids des cultures, le poids des Histoires, le poids de la facilité sont trop importants pour que nous baissions la garde.

Chaque Journée Internationale des Droits de la Femme est l’occasion de redonner un souffle aux convictions de tous les citoyens conscients de la nécessité de poursuivre cette conquête de droits, de tous les militants pour l’égalité de tous, partout, toujours.


Recherche
 
Fermer

Réseaux sociaux

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :