En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Vœux 2019
 
 

Réseaux sociaux

Nous contacter

News - Flux RSS

Visites

 191449 visiteurs

 29 visiteurs en ligne

Photos

Calendrier

Bienvenue - Qui sommes nous ?

San-Priods, San Priotes,

Nous vous proposons de nous rassembler autour d’un Rassemblement Citoyen pour préparer une alternative à la gestion actuelle de notre ville. Issus des mouvements citoyens tels que « Perspective », « Thémis Est-Lyonnais », « La voix des San Priods » et du Parti Socialiste, nous souhaitons soumettre aux habitants une démarche qui contribuera à la co-construction innovante et collaborative de notre projet ; cette démarche dépassera le cadre de la campagne électorale pour s’inscrire dans la durée de façon pérenne.

Ce rassemblement sera l’occasion...

  

Pour lire la suite, cliquer sur l'icone :  Bouton_Acces.jpg

Vœux 2019

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.citoyen-saintpriest.fr/data/fr-articles.xml

Bonne Année 2019

  

Carte-bonne-anneee-2019-citation-Bonne-anneee_tn.jpg

  

Association PERSPECTIVE :

Je suis très heureux de pouvoir formuler ces vœux dans un contexte de rassemblement de la gauche à Saint-Priest. Commencer cette année avec cette initiative qui se veut ouverte, citoyenne, initiatrice du débat est dans la droite ligne de la manière dont PERSPECTIVE conçoit l'action publique : depuis les citoyens, pour les citoyens.

  

2019 marque les 30 ans d'engagement municipal de PERSPECTIVE ; 30 ans que PERSPECTIVE est là pour défendre une vision citoyenne de la politique locale. Depuis 30 ans, nous portons des valeurs et des engagements qui nous sont chers : le développement durable comme enjeu majeur pour la ville, la solidarité valeur clé du bien vivre à Saint-Priest, la cohésion sociale et la gouvernance partagée. C'est donc avec ces convictions que nous abordons cette année 2019 et le projet enthousiasmant du Rassemblement Citoyen pour Saint-Priest. Ce rassemblement, aujourd’hui constitué de 3 associations et d'un parti politique, nous le défendons car il constitue une occasion unique de faire la politique différemment à Saint-Priest : de manière constructive, non dogmatique et surtout à l'écoute de nos concitoyens.

Beaucoup de choses restent à construire, avec les habitants, avec nos partenaires et nous l'espérons, avec celles et ceux qui nous rejoindrons. Ainsi pour 2019, je formulerai 3 vœux :

  • le vœu d'un débat citoyen apaisé dont nous avons besoin à Saint-Priest comme dans le reste de notre pays ; ce débat citoyen ne doit pas se réduire à écouter, mais bien à entendre et à co-construire l'avenir de notre ville. Nous nous y engageons dès maintenant.
  • Le vœu d'une plus grande démocratie dans notre ville ; il ne s'agit pas, là encore, de simplement permettre l'expression, mais bien de faire en sorte qu'elle soit le socle de nos réflexions.
  • Et enfin, le vœu de l'engagement fort de notre ville dans une réelle transition : transition écologique, transition sociale, transition énergétique...le vœu de l'innovation et de la transformation au service de tous.

C'est donc avec espoir et engagement que je vous souhaite, au nom de notre mouvement, à toutes et à tous une très belle année 2019.

  

Cordialement, 

Le Président Gilles Grandval

  

P_20190112_114837_vHDR_Auto.jpg

    

P_20190112_114749_vHDR_Auto.jpg

  

  

  

  

PARTI SOCIALISTE :

Malgré des turbulences qui n’ont échappé à personne, nous sommes convaincus que les valeurs socialistes originelles doivent prendre toute leur place aujourd’hui, dans notre société, comme à certaines périodes de l’Histoire. 

Nous croyons que l’avenir s’écrit avec le progrès social, la justice sociale, le sens du collectif, l’Europe et la santé de la planète.

Les manifestations de Gilets Jaunes, mais pas seulement celles-ci (beaucoup d’autres organisations revendiquent les mêmes avancées), ces manifestations expriment ce fort besoin social de progrès et de justice.

Le sens du collectif est à reconquérir : pour construire ensemble, il nous faut savoir débattre en écoutant l’autre, peser l’argument de l’autre avant de le juger, passer comme il est d’usage de dire aujourd’hui, de la culture du compromis à celle du consentement.

Les élections européennes, bien qu’elles passent très nettement au second (voire au troisième) plan des débats sont capitales pour l’avenir. Pour peser dans l’Europe, il faut s’y intéresser. Nous devons amplifier notre travail d’éclairage sur l’Europe. Mettre au jour les multiples avancées et actions qui existent et dont personne ne parle. Nous avons une députée européenne socialiste dans le Rhône, Sylvie GUILLAUME, qui fait excellemment ce travail et je vous conseille sa newsletter.

Je veux, à ce propos, de citer ROUSSEAU (Jean-Jacques) et son Contrat Social : « Né citoyen d’un Etat libre…le droit d’y voter suffit pour m’imposer le devoir de m’en instruire ». 

Il nous rappelle ainsi, à 250 ans d’écart, notre devoir de prendre en charge notre avenir. Mais l’avenir s’écrit surtout grâce aux actes d’aujourd’hui.

Ce qui se passe en ce moment est un acte fondateur de l’avenir pour Saint-Priest. Celui-ci nous réjouit ; il répond à notre conviction, chevillée au corps depuis 2014, qu’il faut rassembler les forces de gauche, en vue de redonner à Saint-Priest une municipalité qui réponde à ses aspirations profondes.

Nous souhaitons, donc, que 2019 ouvre de nouvelles perspectives d’avancées sociales, économiques, écologiques et de justice.

Faisons le vœu, collectivement, que 2019 renforce notre enthousiasme et notre détermination à faire bouger le monde !

Bonne Année à tous !

Philippe Roland,
Secrétaire du PS

  

P_20190112_114812_vHDR_Auto.jpg

  

  

  

Association THEMIS EST-LYONNAIS

Nous tenons d’abord à présenter à chacune et chacun d’entre vous nos vœux les plus chaleureux de santé, de prospérité, d’épanouissement, tant sur le plan personnel que professionnel car nul doute que ces deux composantes nous sont essentielles. Mais nous le savons toutes et tous, le bonheur individuel, familial dépend aussi de la réussite collective de la société dans laquelle nous vivons. Nous vous souhaitons donc, aussi, collectivement, une très belle année 2019 ; une année sereine, mais aussi une année génératrice de projets et de progrès pour notre ville et pour notre pays, la France.

Il y a quelques semaines, en pensant à ce que nous allions vous dire au sujet des événements marquants de 2018 en France, en Europe et dans le monde, il nous est apparu que la plupart d’entre eux répondait à la même logique : celle d’un monde remis en question par tous les peuples, celle d’un modèle politique rejeté, celle d’un système sociétal dans lequel le plus grand nombre ne se reconnaît plus. Nous avons tous été surpris par le Brexit, par la progression du vote extrême, par la montée des populismes en France comme dans toute l’Europe. La colère des citoyens s’exprime sans retenue dans la rue comme dans les urnes et à contrario de toutes les prévisions relayées par les médias. Doit-on condamner cette colère ? Absolument pas ! En revanche, il appartient à tous d’en analyser les causes, de les comprendre, pour apporter les meilleures solutions. En ce qui nous concerne, nous pensons que deux raisons fondamentales expliquent ces phénomènes et Saint Priest n’est pas épargné.

En effet, depuis de trop nombreuses années, le fossé se creuse entre les citoyens et leurs responsables politiques : ambitions personnelles délirantes, comportements uniquement électoralistes sans souci de l’intérêt général, paroles non tenues, démagogie comme mode de fonctionnement, corruption au plus haut sommet des Etats, absence de projets de long terme capables de faire sens et de mobiliser… tout cela est devenu insupportable pour la plupart d’entre nous. Et nous ne faisons pas de populisme lorsque nous nous offusquons de tout cela ; nous ne faisons que dresser un constat d’une triste réalité.

Ces comportements sont très loin d’être majoritaires, la plupart des élus travaillent beaucoup et pour le seul intérêt général de leurs administrés et de leurs territoires. Hélas seules les dérives retiennent l'attention de l’opinion qui se laisse souvent aller à l’amalgame.

Un autre fossé tout aussi insupportable se creuse entre les plus fortunés et les plus pauvres. L’ultralibéralisme en est la principale cause. Il est destructeur du lien social, du vivre ensemble. Il a décrédibilisé et détruit la parole politique car il a formaté, conditionné, nos façons de penser. Il a anéanti le projet européen en réduisant l’Europe à un simple marché. Pour autant, les responsables de cette situation nous le présente comme la solution à tous les maux de notre pays et de nos territoires. Les privatisations s’accélèrent : la médecine, l’hôpital, la Sécu, …, et peut-être demain notre sécurité et les services publics… François Fillion voulait supprimer 500 000 fonctionnaires, Emmanuel Macron 120 000 ; dans ce cas, qui réalisera leur travail sur le champ de l’éducation, de la santé, de la sécurité, de l’économie, du développement de nos territoires ?

Pourtant c’est en rassemblant et non en divisant pour mieux régner que nous réussirons à élaborer un projet collectif. C’est en recherchant les justes équilibre sociaux (compromis) par une meilleure redistribution des richesses (impôts) que l’on favorisera le vivre ensemble, c’est en protégeant les plus faibles par plus de solidarité et non par de l’assistanat que nous reconstruirons une société plus responsable et respectueuse des femmes et des hommes. Les seules logiques de productivité, de consommation, du règne de l’argent, de l’individualisme ne peuvent répondre complètement aux aspirations des citoyens que nous sommes. Sans doute faut-il réformer, mais ne le faisons pas en fragilisant les citoyens. S’il faut moderniser, alors modernisons intelligemment notre société.

Dans ce monde instable percuté de plein fouet par des actes terroristes abjects, odieux, inqualifiables, impardonnables, il est plus qu’urgent de refonder les valeurs de notre république, celles qui sont universelles et qui sont l’antithèse du repli sur soi, de la peur de l’autre, celles qui sont au contraire porteuses de joie, de bonheur, de culture, de fraternité, de soif de liberté et d’égalité.

Ce rassemblement doit prendre toute sa place et emmener avec lui les citoyens par un discours fondateur de projets collectifs dont l’intérêt général doit constituer la colonne vertébrale ; en cette année 2019, nous espérons, avec vous sans doute, qu’enfin les candidats aux charges suprêmes sauront tenir de tels discours. C’est le premier vœu que nous formulons pour 2019 sinon il sera à craindre que le pire n’advienne, car même si la reprise économique semble là et que la courbe du chômage décroît timidement, l’inversion de la tendance n’est pas encore suffisamment marquée pour espérer un impact fort sur nos territoires.

Pour autant, la fatalité n’existe pas et c’est en période de forte crise qu’il faut plus que jamais préparer les conditions de notre avenir. Notre rassemblement est certes jeune, mais nous voulons porter des projets indispensables à l’avenir de notre population San Priote. C’est au-delà de nos différences, main dans la main que nous construirons un projet commun, celui de l’intérêt général, pour préparer l’avenir.

Nous pensons que Saint-Priest a besoin pour s’épanouir d’un environnement plus fort et nous pensons que le travail en commun pour l’intérêt général nous permettra de créer les conditions d’un avenir meilleur.

Entre 2001 et 2014, Saint-Priest a connu une mutation de sa morphologie urbaine et particulièrement dans la zone ORU : après les programmes de rénovation urbaine initiés avant 2014, le centre-ville accuse toujours des difficultés en terme de fréquentation.

Rien d’essentiel sur le champ de l’urbanisme n’a été entrepris depuis 2014 pour répondre aux enjeux du territoire et des besoins de la population. Il est temps d’agir en donnant à Saint Priest un projet de ville, inscrit dans le moyen et le long terme, car il faut du temps pour changer une ville. Une politique du coup par coup, sans vision prospective comme c’est le cas depuis 2014, reste inefficace.

Nous tenons à remercier les agents de la ville de Saint Priest sans qui rien ne pourrait se faire,  les associations sportives, culturelles, sociales et patriotiques qui font tant pour l’attractivité de Saint-Priest. Nous associons également à nos remerciements tous nos sapeurs-pompiers, nos militaires, nos policiers, nos personnels de santés, nos enseignants… pour leur engagement sans limite.

Nous vous souhaitons, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ainsi que tous les San Priods une bonne et heureuse année 2019. Qu’elle vous apporte Santé, Bonheur et Prospérité.

Rabah FODIL
Président de l'association Thémis Est-Lyonnais

  

P_20190112_114742_vHDR_Auto.jpg

  

  

  

VOIX DES SAN PRIODS : En attente de retranscription.

  


Date de création : 12/01/2019 09:40

Recherche
 
Fermer
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :